VOYAGES EN HAÏTI

Voyage 2018 (du 10 avril au 20 mai)

La date du voyage approche : nous quittons Angers lundi 9 avril (un jour de grève SNCF !) . Nous avons réservé un hôtel à Orly pour aller s’enregistrer dès 7 h le lendemain matin. L’avion décolle à 8 h 45 de Paris et nous arriverons à 12 h 40 à Port au Prince. Les forts en calcul ont déjà remarqué que 3 h de vol, c’est un peu rapide… La compagnie annonce 9  h 45 de vol. Vous pouvez voir l’heure locale sur le côté de cette page.

Vous pourrez revenir sur cette page, nous vous enverrons des nouvelles si nous pouvons nous connecter à Internet.

Retour de voyage

Comme je le craignais, nous n’avons pas pu nous connecter à Internet. A Port-au-Prince, les ordinateurs à la disposition du public à la FOKAL (Fondasyon Konesans ak Libète),  ne sont pas revouvelés et maintenant réservés aux usagers de la bibliothèque. Nous n’avions pas le bon matériel : il nous aurait fallu un téléphone plus récent avec internet et WhatsApp. Maintenant, la recharge des batteries se fait plus facilement dans les mornes grâce aux panneaux solaires.

A Mahotière, nous sommes arrivés au moment où tout le monde se désolait de ne plus avoir de réseau. Il est effectif  depuis quelques années et tout le monde s’y est bien habitué.  Malheureusement, la qualité du réseau n’est pas assurée, et il fallait monter plus haut dans les mornes pour pouvoir appeler… La connexion internet restait quasiment impossible. Le réseau est revenu 14 jours après, mais seulement pour une « simple visite » d’une petite semaine. Parfois, le réseau disparaissait même en haut.  Nous avons donc passé 3 semaines et demie complètement déconnectés… Ce qui ne nous a pas empêchés de participer à la vie de l’école et des familles qui nous accueillent toujours comme faisant partie de leur communauté. Merci à tous.

Vie pratique

Pour le départ, nous avions prévu d’arriver la veille du vol puisque le décollage était prévu 8h55.  Nous avons eu des craintes avec les grèves de la SNCF (nous avions envisagé des solutions de rechange, mais nous avons eu un TGV dans l’après-midi pour aller à Orly et être sur place le 10 avril au matin. Nous avions 3 valises pour emporter plus de choses : des vêtements pour enfants, des jeux éducatifs, des livres de français, deux cartes du monde plastifiées, des mini-buts de foot, des cadeaux pour les meilleurs élèves et même une coupe pour un tournoi de foot ! Nous sommes passés devant un drapeau français que nous avons ajouté. Les enfants ici aiment voir le drapeau d’Haïti, ceux de là-bas aimeront avoir le drapeau français…

A l’a sortie de l’aéroport à Port-au-Prince, c’est toujours un peu difficile de résister aux sollicitations des chauffeurs de taxis qui se disputent leurs clients en espérant en tirer le meilleur profit possible… Nous avons fini par en trouver un qui nous a demandé un prix normal. La voiture était confortable, les 3 valises ont trouvé leur place et nous sommes arrivés à bon port. Nous avons noté son téléphone, on ne sait jamais…

Le lendemain, nous partons à pied dans les rues pour faire quelques courses : des cartes SIM pour nos téléphones, changer des dollars en gourdes. Nous passons devant la librairie la Pléiade où nous voyons qu’on peut trouver des puzzles haïtiens. Nous entrons pour acheter celui qui reste… et divers articles qui pourront être utiles. En nous renseignant, nous découvrons qu’on peut échanger nos dollars. Nous sommes très heureux de prendre contact avec cette ville qui a une si mauvaise réputation… Le fait de parler créole nous aide bien. Les échanges sont souvent ponctués par des éclats de rire…

Il nous faut aussi réserver une place dans le bus de Saint Louis du Nord. Je pensais pouvoir le faire par téléphone, mais il faudra se déplacer. Pour les valises, elles seront « enregistrées » au moment du départ qui aura lieu à 19 h du matin. Un horaire plus pratique que celui que je connaissais jusque là : il fallait se présenter à 5h30 à la station des bus (vous pouvez relire le document que j’avais écrit en 2015, il est en lien dans le chapitre : « Les routes haïtiennes ».

Cette année, nous avons choisi un bus confortable : une place pour chaque passager, air climatisé… Mais la moitié du voyage se fait sur une route non goudronnée, et ça tangue toujours autant. Une autre nouveauté pour ce bus : il ne s’arrête pas pour chaque passager, mais à des endroits précis : une station à Port de Paix, et un terminus à Saint Louis. On perd moins de temps, mais à l’arrivée, il faudra négocier avec des motos-taxis pour arriver chez Cledner. Il fait déjà nuit et on prendra 3 motos : une par valise… Nous sommes heureux d’être arrivés sans encombre et sans panne, un exploit !  Les vitres latérales du bus avaient été attaquées par des projectiles, elles étaient « étoilées ». Je n’ai pas demandé au chauffeur ce qui s’était passé, on peut tout imaginer…

Nous passerons quelques jours à Saint Louis du Nord. Nous retrouvons la chaleur étouffante, surtout la nuit. Les maisons en béton ont accumulé la chaleur du soleil toute la journée, et ça manque un peu d’air… Nous ne sommes pas dans une résidence étoilée. Nous partageons vraiment les conditions de vie d’une famille modeste. Il y a un puits dans la cuisine, ce qui permet d’avoir de l’eau à domicile, mais pas de robinet. Cette année, nous ne retrouverons pas Gertrude, la maladie l’a emportée il y a bientôt un an. Sa fille Chacha est là pour nous préparer de bons petits plats.

Notre première flânerie dans la ville, c’est pour la plage. Malheureusement, elle sert toujours de dépotoir… Rien n’est fait pour la gestion des déchets. Il y a bien eu des projets, mais qui n’ont jamais abouti. D’ailleurs, ce problème de déchets est généralisé dans ce pays.

Près de la plage, nous sommes témoins d’un attroupement : en nous approchant, nous découvrons qu’il s’agit d’une distribution d’aide alimentaire organisée par des jeunes de Saint Louis du Nord à la « Maison des démunis » dont ils restaurent le toit avec l’aide d’un financement d’Haïtiens de la diaspora. Nous sommes invités à visiter.

 

 

 

______________________________________________________________________________________________

Les routes haïtiennes

Il est un peu tard, mais vous avez pu constater que les prévisions  de connexions n’ont pu se réaliser… J’avais un cahier et j’ai pu noter mes pérégrinations. Je vous les présente ici après les avoir mises en page et illustrées de photos.

L’école Union des Amis se situe dans un département isolé. Quand on suit les informations haïtiennes, on remarque que le Nord-Ouest est comme absent du pays. Les journalistes ne s’y déplacent pas facilement, la route n’est toujours pas asphaltée. S’il n’y avait pas des amis sur place, je ne subirais pas toutes ces difficultés… Mais en Haïti on apprend qu’il ne faut jamais se décourager. Quand une difficulté se présente, on trouve toujours une solution !

_______________________________________________________

Voyage en Haïti 2015

Que ceux qui m’ont rencontrée avant le 19 septembre ne me traitent pas de « cachottière ». La décision de ce voyage a été prise le 20. J’ai acheté un billet d’avion le 21 (à un prix très raisonnable, parce que ce n’est pas une saison touristique, les risques de cyclones sont grands!). Je dis bien un billet d’avion parce que j’y vais seule, mon mari n’étant pas en retraite. Ce ne sera pas facile ni pour l’un ni pour l’autre, mais j’espère que les moyens de communications de plus en plus perfectionnés nous permettrons des contacts. Je pars avec un ordinateur neuf que je laisserai à l’école Union des Amis. La mise en route a été difficile, mais je suis tombée sur un service après-vente particulièrement attentif au fait que ce soit en urgence et pour une bonne cause… J’ai pu installer skype, tout en refusant Microsoft qui m’avait bloqué l’ordinateur. J’espère seulement que je n’aurai pas de souci avec le changement de continent. Les contrôles font que la dernière fois je n’avais pas eu accès à Picasa… J’avais seulement eu un message pour me dire qu’un « pirate » avait utilisé mon mot de passe.

Comme j’utiliserai le même ordinateur, ce sera peut-être plus facile.

Nous nous sommes promis de faire des communications avec les élèves de l’école Notre-Dame de la Miséricorde. Nous essaierons que les enfants d’ici et de là-bas puissent se voir en direct.

Et bien sûr, Je vous raconterai la fête. revenez sur le site, mettez le sur votre barre personnelle…

A bientôt,

Geneviève

____________________________________________________________________________________________________

Fin du voyage en Haïti 2014

Voila… Nous venons de passer deux semaines dans un autre monde, et en même temps chez nous. Nous avons été accueillis par ces mots : « Bonjour ma famille ! »

Et nous avons partagé la vie de cette famille : les préoccupations des uns et des autres, les enfants qui se sont vite familiarisés avec Tonton Bèna, le voisinage qui s’est réjoui avec nous de notre mariage, l’admiration de Doudou pour sa terre si généreuse et la désolation que représente pour lui le déboisement. J’ai du m’habituer à ma nouvelle appellation : je reste Geneviève, les habitudes ne se perdent pas si facilement, mais je suis devenue Madan Bèna ou Man Bèna.

Et l’école ? Nous y sommes allés, bien sûr, présenter les albums réalisés par les enfants d’Angers. 10 classes sont ouvertes. Dans les classes dédoublées, les effectifs sont de 25 a 42. Les petites  classes ne le sont pas : 62 en préscolaire, 41 en 1ere année et 52 en 2eme année. Ils sont 25 à passer le certificat, réunis dans une même classe.

Nous avons eu droit a un jour de fête le 18 mai. Les plus jeunes sont venus en rouge et bleu pour fêter le drapeau. Les instits en ont fabriqué en papier et tout le monde a chanté de bon cœur, et a dansé. Deux tambours les accompagnaient.

Le 3eme mercredi du mois, c’est la réunion de parents. Environ 120 personnes y ont participé. Rosena, la directrice, a expliqué les subventions que l’État verse à l’école Union des Amis. Cledner a précisé le fonctionnement de l’école à l’assemblée très attentive. Geneviève est intervenue pour dire que les résultats des enfants et le travail assidu est un encouragement pour les membres de l’Association.

Nous avons profite de notre séjour pour nous reposer : nous avons découvert la « pluie de mai » en formule accentuée. Chaque après-midi, de grosses averses nous ont bloqués à la maison et quand le soleil arrivait, bien chaud, les chemins restaient bien boueux, et de fortes pentes les rendaient glissants, ne facilitant pas nos déplacements

Un jour, les quelques enfants qui étaient venus ont été renvoyés chez eux à cause des fortes pluies. Les chemins sont difficiles et surtout les rivières à traverser sont gonflées et se transforment en torrents dangereux.

Nous sommes en forme ! Bernard se prépare psychologiquement à sa rentrée (merci Sophie !)

Des récits plus détaillés et des photos seront mis sur le site quand nous aurons un accès plus facile a Internet.

Nous sommes à Saint Louis du Nord. Mardi 27, nous prenons un bus pour Port au Prince et vendredi, c’est le retour… Nous arrivons à Orly samedi matin 30 mai.

A bientôt

Geneviève et Bernard

————————————————————————————————————

Mercredi 8 mai 2014

“Pas de nouvelles, bonnes  nouvelles”, enfin presque. Nous sommes arrivés à Saint Louis du Nord où nous avions des cybercafés a disposition. Cette année, la multiplication des laptop, les ordinateurs portables, des téléphones reçoivent internet et la clé USB qui permet de se connecter, tout cela fait qu’ils ne sont plus rentables et ont fermé.

Nous sommes chez un ami qui est équipé et qui nous prête son matériel.

Nous pouvons maintenant vous raconter notre voyage : arrivés quasiment les premiers à 5 h à la station des bus, nous avons pu suivre l’animation des départs… Pour nous ce fut à 7 h 40. A quelques km de la sortie de Port au Prince, le bus s’arrête, en plein désert… Heureusement le soleil est encore faible. Panne de compresseur : les mécaniciens s’affairent, plongés dans le moteur… Les téléphones s’activent, qui pour prévenir, qui pour commander la pièce défectueuse….

Nous repartons a 10 h 40. A l’entrée des Gonaïves, arrêt traditionnel. Les marchandes sont la pour vendre des plats cuisinés, des boissons fraiches et toutes sortes de marchandises. Nous ne restons pas très longtemps.

Nous nous réjouissons de trouver la route de Port de Paix. Plusieurs personnes nous ont dit que maintenant elle était bonne !… Déception. Comme elle a été seulement empierrée, quelques grosses pluies ont eu raison des réparations : ça secoue toujours autant. Le seul avantage, ce sont les 17 ponts qui nous évitent les 17 passages a gué. De plus, nous avons droit à 2 averses tropicales. Les valises sur le toit sont protégées par une bâche, mais mon sac à dos, pose à mes pieds est bien trempé et bien sale. Nous étions près de la porte et la pluie est rentrée dans le bus…Les dégâts sont très limites grâce à l’expérience des voyages : tout est dans des sacs plastiques…

L’accueil est excellent, comme d’habitude. Nous profitons d’un moment de « repos » avec l’agitation de la rue. Le lendemain, nous  nous promenons dans le « marché-mercredi » c’est son nom et se déroule donc le mercredi. Le créole nous facilite l’accueil de tous. Certains me reconnaissent et j’entends Geneviève ! Pour d’autres, je suis devenue Madan Bena ou Man Bena.

Nous avons programmé la montée à Duty samedi ou dimanche. Nous ne nous connecterons pas à Internet pendant 15 jours. Ne vous inquiétez pas, nous serons a la campagne, au frais, près de l’école Union des Amis où nous sommes très attendus.

A bientôt,

Geneviève et Bernard

———————————————————————————————————————-

Samedi 3 mai

Nous sommes à la FOKAL, un centre culturel de Port au Prince pour une connexion Internet. Nous avons le clavier US, sans accents et avec quelques petits changements de place des lettres… Je viens d’essayer de me connecter sur mon compte PICASA, mais je n’y ai toujours pas acces. Vous aurez les albums photos plus tard.

Nous avons quitte l’ile de la Gonave a regrets…IMGP0257 - Copy C’est tres beau et les gens sont sympathiques. Ils apprecient que nous parlions creole. souvent, ca detend l’atmosphere.

Ce matin, le reveil n’a pas eu besoin de sonner. Gilbert et Odile ont eu une visite dans leur lit : un grand mille-pattes qui les a fait se lever sans trainer ! Dans la journee, j’avais retire une mygale de leur chambre. Elle etait magnifique !

Ensuite, Gilbert nous a conduits jusqu’a Anse a Galets en voiture. L’etat de la route est tel que nous mettons plus d’une heure pour faire 15 km… Les passagers souffrent, les mecaniques aussi…

Nous arrivons a temps pour prendre le bateau, le meme qu’a l’aller. Il est prevu un depart a 6 h. Ce sera 7 h. Nous decidons d’aller sur le pont, mais on nous fait descendre pour equilibrer la charge. En meme temps, nous decouvrons bien vite que la mer est forte et ca tangue. Je suis dans la cabine, et je m’inquiete pour Bernard qui est remonte faire des photos. J’espere que les secousses ne le jetteront pas a l’eau. Pour se donner du courage, les gens chantent des cantiques. C’est tres beau. IMGP0105 - Copy

Nous sommes tres heureux d’arriver sur la terre ferme. Bernard est la, mais trempe. Il trouve une piece vide pour se changer…

Un taxi averti par Jules-Bert nous attendait et nous a amenes directement a Port au Prince.

Nous aurons la journee de dimance tranquille et nous prenons la direction de Saint Louis du Nord lundi matin. La nouveaute, c’est que le depart se fera a 10 h au lieu de 4 h du matin.

La prochaine fois, nous serons a Saint Louis.

merci pour tous les messages,

Genevieve et Bernard

____________________________________________________________________________________________

J’espère que tout le monde passe un bon week-end de 1er mai.

Pour nous, nous avons fait beaucoup de rencontres. Nous avons pu mettre notre créole en pratique. Nous avons rencontré les participants et bénéficiaires d’un projet de construction de maisons avec la Fondation de France. Notre rôle est de faire un état des lieux et faire le bilan de ce projet. C’est très intéressant.

Nous sommes dans une région assez défavorisée, mais les projets de Solèy Lakay ont apporté un progrès en permettant l’accès à l’eau.

IMGP0167 - Copie

on transporte tout sur la moto !

Nous nous préparons à rentrer à Port au Prince pour rejoindre le Nord-Ouest lundi matin. Nous reprendrons le bateau que nous aurions aimé vous montrer en photo, mais nous avons eu une surprise désagréable : quand j’ai voulu ouvrir mon compte Picasa, le code ne suffisait pas.

Bref, vous n’aurez pas d’album photos à consulter. J’en ai mis une pour vous mettre dans l’ambiance…

Nous ne vous donnons pas rendez-vous, nous vous disons à la prochaine !…

_______________________________________________________________________

Bonsoir à tous. Nous pensons bien à vous qui attendez des nouvelles. Merci pour les messages qui nous font chaud au cœur.

Nous sommes bien arrivés dimanche soir comme prévu, avons été conduits chez un ami haïtien qui nous avait invités et nous a permis de pouvoir bien dormir.

Lundi, nous sommes partis pour le centre ville de Port au Prince en minibus, en prenant celui qui traverse la ville. En arrivant devant la cathédrale, nous sommes descendus. Elle est restée en l’état depuis le tremblement de terre, mais la surprise fut de voir une construction à côté qui ressemble fort à l’ancienne cathédrale en bois que j’avais eu l’occasion de voir avant qu’elle ne soit détruite par un incendie. Ils la refont tout de même en béton.

Nous sommes ensuite passés devant le Palais National. Il a complètement disparu. Les gravats ont été enlevés. Il ne reste plus qu’un grand vide, un peu à l’image actuelle du gouvernement qui devrait organiser des élections depuis 3 ans…

Nous avons trouvé une carte sim pour un téléphone haïtien (1€!…) et nous avons ensuite cherché Internet : chez les Pères de St Jacques, ça ne marchait pas… a la FOKAL, une organisation culturelle, non plus, chez l’ami français qui nous invitait pour le déjeuner non plus !…

Nous sommes rentrés sans avoir pu vous dire que tout allait bien ! Enfin, pour rentrer, nous avions oublié une chose : l’adresse exacte de cet ami ! Il nous avait donné un n° de téléphone qui ne marchait pas et nous n’avions pas de voiture ! Finalement, en essayant plusieurs carrefours, nous avons trouvé le bon et retrouvé la maison. Aujourd’hui, nous avons l’adresse exacte. Nous n’en aurons pas besoin ce soir, nous sommes arrivés sur l’île de la Gonâve, rencontrer les responsables de l’Association Solèy Lakay, d’Avrillé, pour ceux qui connaissent. Carte-dhaiti3

Nous sommes partis à 8h de Port au Prince, et arrivés à 9h à l’embarcadère en face l’Anse à Galets que vous pourrez trouver sur la carte (si vous cliquez dessus, elle s’agrandit). Après une attente de 5 heures que le bateau soit prêt, la mer était bonne et la traversés s’est faite en 1h1/4.

Nous avons un peut attendu nos hôtes, ce qui nous a permis de discuter pas mal avec tous ceux qui se trouvaient là et qui apprécient de nous entendre parler créole !…

Et nous avons pris la route, et quelle route ! Bernard l’a appelée la « route de l’impossible »!… dans un petit camion qui transportait des tuyaux. Nous étions devant et nous avons « voltigé ». Quand nous suivions un marcheur, nous mettions un peu de temps à le doubler… La destination, Boucan Lamarre, nous a semblé très loin. Nous avons mis 2 heures pour quelques kilomètres.

Ce soir, je n’ai pas le temps de mettre des photos, mais demain je ferai un album que vous pourrez consulter. Avec le décalage horaire, il sera disponible jeudi.
La fatigue se fait sentir, la nuit sera réparatrice…

A la prochaine,

Geneviève

_________________________________________________________________________

Départ prévu le 27 avril. Les valises se préparent…

A l’école N-D de la Miséricorde, les enfants se sont associés au voyage. P1090525

Les petits de la maternelle ont revu des vidéos. Pour eux, l’école Union des Amis est bien concrète.

Les moyens-grands de la classe de Marie-Claire ont cherché où se trouvait Haïti sur la carte du monde et fait un courrier. A partir de leur photo prise en classe, ils ont présenté l’activité à laquelle ils aimaient participer à l’école. Ils l’ont fait en dessin, et la maîtresse a ajouté une phrase.

Chez Maryse, en CP, ils ont écrit une phrase et ajouté une petite photo d’identité. Bien sûr, il y a aussi de jolis dessins.

Chez Béatrice, en CE1, ils ont fait un courrier commun et chacun a ajouté un dessin accompagné de commentaires.

Vendredi 18, à la cantine, ce n’était pas comme d’habitude : on a mangé un bol de riz, en solidarité avec Haïti. Le bénéfice ira à l’école « Union des Amis » par l’intermédiaire de l’Association Timoun Lekòl. Nous avions vu sur une vidéo qu’à Duty, les enfants recevaient leur assiette et allaient manger dans la cour de la maison, où ils voulaient. Nous en avons fait autant, et le soleil est venu nous accompagner.  voir les photos

Les plus grands, en CM2, réalisaient leur journal de classe. Il y a eu un article sur Haïti et Pierre et Edouard ont interviewé Geneviève

_______________________________________________________________________________________________________

 

38 réflexions au sujet de « VOYAGES EN HAÏTI »

  1. Gourdon

    Geneviève, un grand merci pour toutes les photos que tu nous envoient de ton dernier voyage en Haïti.
    Tu nous fais vivre la fête d’anniversaire de l’école avec les enfants et les enseignants.
    Continue de nous donner des nouvelles de l’avancée de ces enfants et jeunes à qui on a permis d’entrer dans la vie avec un bagage grâce à l’école et grâce à ceux qui les ont aidés. Encore merci. M. B.

  2. Gourdon

    Geneviève, bonjour!
    Comment se passe ton séjour en Haïti? Quelles nouvelles pourras-tu nous envoyer?
    Allez! bon courage et reviens en forme. Amicalement. Marie-Bernadette

  3. Marc Lassalle

    Profitez profitez de vos derniers jours en Haïti ! Laissez-vous porter par la vie !

    à bientôt

    Marc

  4. Sophie GEAY

    Un petit coucou à tous les 2. je viens seulement de me connecter à vos aventures.
    les miennes, beaucoup moins intéressantes m’occupent pas mal l’esprit.
    Je crains que nous retrouvions notre Bernard sur les rotules !
    Profitez bien de votre séjour et à très bientôt.
    Sophie

  5. Élisabeth TELCIDE

    Merci pour vos nouvelles.j’espère que tout se passe bien. Je pense bien à vous. Portez-vous bien
    Bisous de PARIS. A très bientôt

    Élisabeth

  6. Élisabeth TELCIDE

    Bonjour,

    j’espère que vous allez bien et que votre voyage se déroule mieux. Merci encore pour vos nouvelles. Portez-vous bien. A très bientôt. Je vous embrasse tous.
    Élisabeth

  7. Marc Lassalle

    à très bientôt pour la suite de votre voyage !
    Vous aurez pas mal de choses à raconter !

    Marc

  8. guinobert françoise

    bonjour Bernard et Geneviève
    merci pour les détails de votre aventure! contente pour bernard qu’il n’ait été que trempé , courageux il a vaincu sa peur de l’eau de mer
    Je vous souhaite de continuer votre belle aventure
    Je vous embrasse
    Françoise

  9. Loic

    Une grosse bise à vous deux et une pensée particulière à Man Bena…
    Vous êtes de sacrés aventuriers et le geste est noble.
    À très vite
    Loic

  10. A et B

    Vos nouvelles sont passionnantes. Le bateau ne s’est pas cassé la figure. bravo.
    On espère que l’âne sera efficace pour monter à Duty.
    Bon voyage.A et B

  11. mpaule grevêche

    3 heures en Haïti (du matin ou du soir ??), 9 heures ici, donc juste un petit coucou avant de commencer sérieusement à travailler, pas de pont pour nous 🙁 les clients n’attendent pas…
    Je vois que les souvenirs s’amoncellent, et que vous faites de belles rencontres, comme à chaque fois. Sympa l’idée du courrier électronique pour nous alerter dès qu’il y a du nouveau, ça permet de ne pas vous oublier, ni ceux que vous allez voir. En espérant que malgré toutes les catastrophes qui s’abattent sur Haïti, ils gardent espoir et qu’il puissent un peu mettre à profit les échanges avec vous.
    Bises à vous 2 de nous 4.
    mpaule

  12. GREVECHE

    Bonjour à nos baroudeurs
    Bien reçu de vos nouvelles, espérons que le voyage bien que chaotique se déroule au mieux et que vous avez retrouvé tous vos amis.
    Pensons bien à vous et embrassons bien fort
    Monique, Laurence, Angélina et Gabin

  13. Marc Lassalle

    Merci pour vos bonnes nouvelles ! Je suis votre périple avec intérêt !
    Portez-vous bien ! Bonne suite de la route…

    Marc

  14. Sofi

    Bravo pour vos traversées vers la Gonâve sans gilet de sauvetage ! et merci pour les nouvelle du pays
    prenez soin de vous comme vous prenez soin d’Haïti
    bises
    Sofi

  15. Marie-Bernadette

    Merci Geneviève pour les nouvelles que tu envoies. Je vois que vous prenez des risques.
    Nous aurons de belles photos à votre retour. Comme j’aimerais être avec vous!
    Bon courage, ne vous laissez pas piquer par les mygales. M. B.

  16. Odile Jean

    Vous n’oublierez pas la Gonâve de si vite…J’ai aussi vécu une traversée difficile et j’imagine l’ambiance, surtout à l’intérieur !!!
    Jules Bert a poursuivi sa recherche du mille-pattes. Il a démonté tout le lit, persuadé qu’il s’était réfugié quelque part dans le lit. De fait, il l’a retrouvé coincé entre deux bois ; il filait aussi vite que dans nos bras. Mais cette fois, il n’est plus de ce monde ! 21 cm tout de même !!!
    Bonne suite ; passez de bons moments avec vos amis.
    Et merci encore pour votre présence ces quelques jours.

  17. Marie-Antoinette Annic

    Bonjour à tous 2,
    Formidable, votre journal de bord ! C’est comme si nous étions tous avec vous , partageant les dangers,(migales et autre monstre ),les voitures inconfortables, les mers déchaînées et aussi les rencontres interessantes, les beaux paysages de la Gonave ,etc…………..
    Merci pour tout mais prenez quand même soin de vous .Revenez nous plein de richesses mais entiers .
    <Bonjour à St louis du nord, à Cledner,et à tous lesTimoun de Lekol .
    Qqfois en te lisant,Geneviève,je regrette presque de ne pas être avec vous ,la-bas,en vrai .
    Bises à tous 2

  18. Diguet Emmanuelle

    Merci pour les nouvelles.
    Je pense bien a vous.
    bonne continuation et a bientot.
    emmanuelle

  19. Esther

    C’est génial d’avoir ces nouvelles toutes fraiches Bon dimanche a vous…
    Merci
    Esther

  20. frankhauser

    Merci de ces nouvelles ! Heureuse de vous accompagner et de savoir les belles choses que vous découvrez et admirez et les belles personnes que vous rencontrez.
    Avec vous
    Amitié
    Claude-Marie

  21. Guédelie

    Bonjour,

    Merci de nous faire vivre ce voyage avec vous. Nous te souhaitons bonne continuation. A bientôt
    Guédelie

  22. Esther

    Ravie d’avoir de vos nouvelles.Pressé de voir les photo . Je pense bien à vous , surtout pour les transports…
    Profitez bien du beau temps… ici pluie et froid.
    Amitier à l’école. Prenez bien soins de vous.
    Je vous embrasse.
    Esther

  23. TELCIDE

    Un grand bonjour à vous. J’espère que vous allez bien. Merci pour tout ce que vous faites pour ces enfants.
    Bon courage et bonne journée.
    Élisabeth

  24. Élisabeth

    En espérant que tout se passe bien pour vous deux. Un grand merci pour tout ce que vous faites pour ces enfants. Bon courage et à très bientôt. Je vais parfaire mon haïtien pour vous envoyer un p’tit mot la prochaine fois. Bne journée
    ÉLISABETH

  25. Gourdon Marie-Bernadette

    Bonjour à vous deux et aux amis de France que vous rencontrez à la Gonave. Quel périple! et aussi quelle joie de vous savoir arrivés, malgré tout en bonne forme. Merci pour les nouvelles que vous donnez, c’est super de vous suivre ainsi grâce à internet, quand ça marche.
    Je vous embrasse tous deux et à plus. M. B.

  26. Élisabeth TELCIDE

    Bonjour,
    J’ose espérer que vous avez fait un bon voyage et que tout se passe bien pour vous. Merci pour ce que vous faites pour ces enfants. Bon courage et an pil foss. Je vais essayer de vous envoyer un p’tit mot en haïtien.
    A très bienôt
    Je vous embrasse tous les deux.

  27. Marc Lassalle

    J’espère que vous êtes bien arrivés ! Bon séjour « productif » à vous deux ! Et encore bravo pour votre engagement !

    Marc

  28. civet

    Bon voyage Geneviève et Bernard , je suis d’accord avec tout ce qui est dit par Alain et Dominique ( ci dessus ) et en plus j’espère que vous nous ramènerez de belles photos ou de beaux films .
    Amicalement , encore bon voyage.
    Maurice Civet

  29. Alain et Dominique COLIN

    Bon voyage « là-bas ». On vous souhaite de belles rencontres, du bon travail, de l’efficacité (on n’en doute pas!), et aussi des temps de loisirs à partager avec les amis. Le jour où vous vous envolerez, nous serons en trains de charger un conteneur pour Haïti, pour Ayiti Education et Agir pour l’Enfant.
    Alain et Dominique (Ayiti Education)

  30. Geneviève Auteur de l’article

    Mèsi anpil pou ti mèsaj ou. Sa map fè an Ayiti, se vizite zanmi ki gen anpil kouraj pour fè yon ti lekòl mache byen. Kounye a, se tankou yon fanmiy.
    Asosyasyon an vwaye bay yon ti lapli nan jaden pa yo. Se poutèt sa lekòl sa a rele ‘Union des Amis ». men anpil, chay pa lou.
    Lè m vwayaje, m sonje tout moun tankou ou menm ki ta renmen akonpaye m. Mèsi. Geneviève

  31. Angerville

    Bonjou Nègre-la.
    Mwen swete ou ke yon si se volonte ak tou sa ou fè pou moun yo an Ayiti ki bezwen pou fè pesonn ba li kouraj, ak renmen. Mwen espere ke nou va gen kòm enteresan yon ti moman, remèsye ou anpil, mwen ka vwayaje ak ou Men, mwen ta renmen pou li nan plas ou, pou jwi sa yo yon ti moman.
    mwen swete ke w yon vwayaj trè plezan

  32. Madeleine Forslin

    Hej !
    Nous attendons avec impatience des nouvelles de votre voyage. Vous faites un travail impressionant ! Bon courage et bon voyage. Vos amis suédois M et H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *